Les Seigneurs

AVANT 1450...

Pauvre fief, d’abord vassal du châtelain de Neauphle, Croissy passa aux mains des Montmorency dont le château a été incendié au XIVème siècle, ce qui nous prive de documentation historique jusqu’en 1350, au moins....

On trouve cependant trace de certains des possesseurs de la terre de Croissy :

  • ADAM de CROCY, dans les années 1060
  • ROBERT et PAYEN de CROCY en 1210
  • HÉLOÏSE de CROCY en 1312
  • PONS SERAM, bourgeois de Paris en 1367
  • LAURENT DE CROCY, au début du XVème siècle
  • La famille LAISNÉ de 1469 à 1521

FAMILLE HENNEQUIN 1521-1582

Venu de Troyes, Jean Hennequin est le premier des drapiers qui règneront sur le village.

A l'emplacement de la ferme gallo-romaine et des demeures successives qui y avaient été bâties, il fit édifier un château et il sut attirer une population nouvelle de laboureurs.

Après son fils Claude, c’est son petit-fils Jean qui prit la suite mais, comme il avait embrassé la religion réformée, il dut s'exiler à Genève et, finalement, il ne résida jamais à Croissy.

FAMILLE ROBINEAU 1582-1644

Jean Robineau, drapier et huguenot lui aussi, Conseiller-Secrétaire du roi, acquiert la seigneurie en 1582.

En 1609, son fils Jacques lui succède : il est un seigneur entreprenant, agrandissant le parc du château,vendant ou louant aux habitants des parcelles de terre à cultiver, accroissant ainsi la population paysanne.

Hélas, face à une demande pressante de Louis XIII qui voulait étendre ses chasses du Vésinet , il dut se résoudre à lui vendre 444 arpents de son fief, amputant ainsi le domaine de Croissy de près de la moitié de sa superficie.

FAMILLE PATROCLE 1644-1721

Ecuyer ordinaire de la reine et époux de sa première femme de chambre, François Patrocle donne un nouvel essor au fief et prend soin du bien-être moral et matériel des habitants; il restaure le château et il étend le parc. Attristé par l’état pitoyable de l’église que ses devanciers huguenots ont laissée à l’abandon, Patrocle, fervent catholique, réhabilite et embellit l’édifice avec le soutien de la reine Anne d’Autriche qui fait à la paroisse des dons très généreux.

Son fils René aidera les Croissillons que les guerres plongent alors dans une grande misère.

Georges GOUGENOT 1721-1751

Ecuyer, tuteur des princes et princesses de Condé, Georges Gougenot fut un seigneur attentif et réalisateur, d’abord occupé à faire du château une riche demeure seigneuriale,

On lui doit également de très importants travaux visant à créer, prolonger et entretenir les voies de circulation. Il agrémente les rues et les avenues de longues plantations de tilleuls dont la meilleure des illustrations est encore la belle voie qui conduit à Chatou, au dessus des berges de la Seine, l'avenue des Tilleuls.

​Paul GAUTIER de BEAUVAIS 1751-1779

Receveur Général des Finances, il fut un seigneur très apprécié .

Dans les années 1750, il reconstruisit le château pour en faire l’édifice que l’on connaît encore aujourd’hui.

Mais il se consacra surtout à faciliter l’activité agricole en vendant de nombreux champs, vite mis en exploitation par les premiers maraîchers.

Le domaine propre du seigneur se restreignit alors au profit des cultivateurs.

Jean CHANORIER 1779

Jean Chanorier, le dernier des seigneurs... et le premier des maires de Croissy .

Receveur Général des Finances, il va gérer son fief avec passion et sagesse, permettant aux Croissillons de passer sans grands heurts de l’Ancien Régime à la République puis à l’Empire.

De son vivant comme par testament, il a couvert la commune de libéralités et il en est devenu le grand bienfaiteur, «Ami de la Paix, protecteur du Bon Ordre, ressource des malheureux, père de tous...»